ENVIE DE CULTURE    AVIGNON

Avec nos critiques théâtrales   * EN DIRECT  *     du FESTIVAL OFF

Avec les 2M & Co

Nos partenaires

Les enfants du diable đź’–đź’–đź’–đź’–

25/05/2024

Les enfants du diable đź’–đź’–đź’–đź’–

 

TĂ©moignage sociĂ©tal et intime 

De  et avec ClĂ©mence BARON  et Antoine Cafaro  - crĂ©ation festival  Off 

 

"Un humanitĂ© bouleversante  , une tragĂ©die ancrĂ©e dans le mĂ©moires, une histoire qui nous transporte". 

 

1989 A la chute du dictateur roumain Ceausescu, nous avons  dĂ©couvert l'horreur des orphelinats oĂą sont entassĂ©s des enfants dans des conditions effroyables.

 La pièce raconte l'histoire vĂ©cue  d'une fratrie un frère et deux sĹ“urs  et les souvenirs de cette pĂ©riode dramatique.

 

Théâtre de l’Oriflamme 3 rue portail Matheron

Du 3 au 21 juillet

11 h 30 - durĂ©e  1 h 15 

Jour de relâche le lundi

 

 RĂ©servation : đź“ž 04 88 61 17 75

  

Clémence BARON à la fois scénariste et actrice dans la pièce incarne le personnage de Veronica, celle qui a eu la chance d'être adoptée et de réussir une carrière artistique. Antoine CAFARO c'est Niki le frère resté en Roumanie qui s'est occupé de la petite sœur handicapé Mirela, celui qui s'est senti trahi et abandonné.

 

Le temps d'une nuit ils vont tenter de se rĂ©concilier tout en laissant libre cours Ă  leur souffrance, leur colère et les souvenirs douloureux de leur histoire. 

 

 Le dĂ©cor est sobre avec un Ă©lĂ©ment important le fauteuil vide, celui de l'absente, Mirela, pourtant prodigieusement prĂ©sente  tout au long de la pièce et accentuĂ©e par un travail

remarquable du rĂ©gisseur lumière. Dans cette pièce il est question de l'asservissement d'un peuple soumis Ă  la folie d'un tyran, prĂŞt Ă  sacrifier des centaines de milliers d'enfants pour une idĂ©ologie. C’est aussi un vrai moment théâtral de partage « pour ne pas oublier » ce qui reste d ’une tragĂ©die. Pour beaucoup d’entre nous qui avons connu ces annĂ©es le devoir de transmission  aux plus jeunes prend tout son sens . On se questionne aussi sur comment chacun survit avec ses traumatismes et parvient ou pas Ă  les surmonter.

 

 La puissance du jeu des acteurs est impressionnante, la sincĂ©ritĂ© du personnage de Veronica est touchante, empreinte d’un certain vĂ©cu, elle nous entraĂ®ne dans des moments d’émotion très forte.  Quelques moments puissants  que nous ressentons chacun selon notre sensibilitĂ© ,  mais aussi un  beau moment de jeu entre les deux acteurs, traitĂ© avec humour, que nous vous laissons dĂ©couvrir permet une note de lĂ©gèretĂ© qui est la  bienvenue.

 

La mise en scène remarquable, la projection des premières images, le rĂ©cit des actes de maltraitance dans l'orphelinat, la comptine chantĂ©e empreinte de douceur  par Veronica, la musique,  le message d'espoir de la fin…   Et aussi les larmes de ClĂ©mence Ă  la fin du spectacle. ...

 

   Un spectacle magnifique  qui laisse des traces.        

 

Les 2M & Co- Yolaine